AU RÉGAL DU MANAGEMENT : EXTRAIT 3

La transmission du savoir perd sa condition de possibilité: celle d’un temps qui dure et tend vers l’immortalité. Dans l’université de la décomposition, nul monde ne saurait être préservé pour être porté aux nouvelles générations. Le cycle de la construction et de la déconstruction est permanent, il s’accélère, il est convulsif, si bien que toute perpétuité devient inenvisageable. C’est pourtant à l’échelle du siècle voire du millénaire que se déploie la civilisation.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s