LES SOMMETS DU MONDE – PIERRE MARI

C’est un récit de la fin de l’Algérie française émouvant, poignant, déchirant que nous offre le romancier Pierre Mari. J’en suis ressorti le ventre ouvert, tripes à l’air et coeur arraché. Avec aussi les yeux humides au moment de refermer cette bouffée de nostalgie :  » les yeux noyés, et en avant » comme dit la phrase qui clôt ce roman des origines.

 

Il y a la vie qu’on mène et il y a l’autre. Celle qui ne se laissera jamais faire, ni conduire nulle part. Celle qui se fiche bien de toute espèce de chemin, étape ou destination. Celle qui s’accroche à un point de notre histoire, à ne plus vouloir en démordre – continuez sans moi, je plante là ce qui me sert d’étendard, et au diable la suite. On avale tellement de temps qu’on s’en ferait sauter le corps et l’âme, s’il n’y avait pas cet acharnement d’orgueil à rester en arrière. A chercher le jour indépassable où tout a été dit. A se débattre avec les prétendants au titre, dans la seule mêlée qui finalement vaille le coup. (page 293)

Cliquez sur la couverture pour acheter « Les sommets du monde »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s