Demain la post-humanité? : « La vie des idées », avec la sociologue canadienne Céline Lafontaine

Excellente émission avec la sociologue Céline Lafontaine qui met en évidence, une fois de plus, les origines CYBERNÉTIQUES du grand rêve posthumain. C’est comme d’habitude, en vous rendant à l’adresse de la nouvelle bibliothèque d’Alexandrie qu’est le site de Benoit Comte, que pourrez écouter l’émission animée par Mathieu Bock-Côté : http://www.ekouter.net/demain-la-post-humanite-avec-celine-lafontaine-sur-radio-ville-marie-2605

 

Et pour aller plus loin, les ouvrages passionnants de Céline Lafontaine (il n’y a qu’à cliquer sur la couverture):

      

 

La rame à l’épaule – Conférence au Cercle Aristote

Ci-dessous la vidéo de présentation de mon dernier ouvrage, « La rame à l’épaule. Essai sur la pensée cosmique de Jean-François Mattéi », conférence présentée dans le cadre du Cercle Aristote :

 

 

L’ouvrage a été préfacé par Jean-Jacques Wunenburger, postfacé par Pierre Magnard, et illustré par mon ami Vadim Korniloff. Vous pouvez l’acheter en cliquant sur sa couverture :

 

 

 

 

 

 

Dany-Robert Dufour à l’Institut d’Etudes Avancées de Nantes

 

 

 

A propos de la pléonexie, cette envie d’avoir toujours plus, dont la tradition politique a toujours reconnu l’existence pour mieux la juguler. Jusqu’à une certaine fable des abeilles…

Les ouvrages de Dany-Robert Dufour sont disponibles sur Amazon, il suffit de cliquer sur les couvertures :

 

La fabrique des imposteurs – Roland Gori

 

Extrait de l’ouvrage:

La force de la nouvelle liturgie de l’évaluation, de cette néoévaluation qui fabrique de nouvelles formes de vie et constitue une nouvelle machine de gouvernementalité des individus et des populations, provient de son omniprésence dans la vie humaine, et ce, depuis l’évaluation des risques du foetus jusqu’à l’évaluation des marchés par des agences de notation financière, en passant par l’évaluation des enfants à risque des élèves de maternelle ou encore l’évaluation des pratiques professionnelles. Ces évaluations-là participent d’un « capitalisme informationnel » qui traite les hommes comme des choses pour extraire d’eux les meilleurs rendements possibles.

Cliquez sur la couverture, l’ouvrage est disponible sur Amazon.

 

Un autre ouvrage de Gori sur la questions de l’évaluation :

Cliquez sur la couverture, l’ouvrage est disponible sur Amazon !