Le coaching : fabrique de l’exception et désubjectivation

Ci-après mon article paru dans la revue Économies et Sociétés, série KC « Études critiques en management », 2015, n°4, pp. 227-247.

 

Résumé :

Cet article considère le coaching comme un dispositif de l’état d’exception. Pour argumenter en ce sens, nous montrons en quoi les approches foucaldiennes peuvent être complétées et prolongées en direction d’une prise en compte de la désubjectivation : c’est pourquoi nous nous tournons vers Agamben pour appréhender le biopouvoir de l’état d’exception, et rendre ainsi compte du coaching à travers cette grille de lecture.

L’article se trouve ici : Article BR E&S

Du management comme gouvernement de l’exception permanente

RIPS1_051_L204

Résumé :

Voici un essai philosophique venant questionner l’essence du management des ressources humaines à partir de la présentation de situations extrêmes et exceptionnelles. Nous interprétons ces constats en nous appuyant sur la philosophie politique de Giorgio Agamben et avançons la thèse, illustrée par des exemples empruntés aux outils et aux pratiques du management et de la gestion des ressources humaines, que le management peut se définir comme le gouvernement de l’exception permanente.

Cliquez sur le lien suivant pour télécharger l’article : RIPS1_051_0019.