HEIDEGGER ET MAURRAS À ATHÈNES (09/06/2016)

On ne voudrait pas faire croire à nos lecteurs que les lignes qui suivent établissent une comparaison, critère après critère, preuve après preuve, entre le félibre martégal et le penseur souabe. Qui souhaiterait en effet faire disparaître la singularité de ces deux commencements dans un jeu d’assimilation dont l’issue est aussi louche qu’incertaine ? Oui,... Lire la Suite →

Publicités

LA SOCIÉTÉ DE LA FATIGUE / LE DÉSIR – DEUX OUVRAGES DE BYUNG-CHUL HAN

Je parlais dans mon précédent billet de cette toute fraîche et bien belle découverte qu'est pour moi ce philosophe coréen, Byung-Chul Han. Eh bien, la lecture des deux ouvrages suivants (dans l'ordre chronologique, c'est ainsi que je procède pour m'imprégner de la pensée d'un auteur) tend à confirmer  cette hypothèse. S'attarder auprès des choses afin... Lire la Suite →

APRÈS NOUS LE DÉLUGE – PETER SLOTERDIJK

Peter Sloterdijk, philosophe allemand inclassable, revient avec un ouvrage qui fait office de réquisitoire contre une modernité suicidaire : qui a abandonné le mimétisme généalogique, celui par lequel le fils devient père et le disciple maître, au profit de l'imitation horizontale et sans profondeur, donc superficielle, qu'est la mode. Magistral, d'autant plus que l'auteur propose... Lire la Suite →

QUAND LE MONDE S’EST FAIT NOMBRE – OLIVIER REY

Après Une question de taille, voici Olivier Rey de retour avec Quand le monde s'est fait nombre. On reste, me direz-vous, dans le registre de la grandeur, et c'est bien vrai. L'auteur tire magnifiquement parti de son passé de mathématicien pour nous présenter une genèse précise et détaillée des statistiques et de leur emprise progressive... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑